nouvelle norme des standards

Depuis plusieurs années, les standards de performance des poules pondeuses ne subissent pas de modification. Toutefois, le potentiel génétique des nouvelles générations tend à s’améliorer grâce à une sélection des individus plus performante.

Les nouvelles normes des standards

Pondu le 31/07/2018

Les progrès de la génétique se poursuivent

Cette évolution génétique est dû en majeure partie à l’amélioration des techniques d’alimentation des poules pondeuses et l’apparition de nouvelles enzymes.

En 2008, les élevages alternatifs ont connu des changements de leurs standards, qui sont toujours conservés à ce jour. Cependant, il semble utile et nécessaire de revoir l’écart des standards entre les systèmes en cage et alternatifs.

Quels que soient les standards, on peut résumer ces changements par le nombre croissant d’œufs en raison :

  • De l’amélioration de la persistance, une meilleure ponte en fin de cycle
  • Du prolongement des standards de la cage de 90 à 95 semaines
  • Du maintien des standards en alternatif à 85 semaines.
  • Des standards en alternatif qui sont plus élevés
  • Du calibre des œufs plus petit en alternatif, principalement en fin de ponte
  • D’une stabilité au niveau du poids corporel et la consommation d’aliments

Amélioration de la persistance

Grâce à une sélection élevée pour la persistance de ponte et à une qualité de coquille supérieure, la performance de ponte des poules pondeuses,  s’est améliorée. Ainsi, le nombre d’œufs commercialisable est devenu un véritable avantage économique pour le producteur.

De plus, le coût d’une poule est réparti sur un plus grand nombre d’œufs, ce qui réduit le coût par œuf. On observe également un allongement de la période de production qui modifie les standards en cage, en passant de 90 à 95 semaines.

Chose qu’il n’est pas encore possible de faire avec les systèmes alternatifs. La durée de 85 semaines pour l’alternatif tend à être prolongée en fin de ponte grâce à des mises à jour performantes.

Découvrez les tableaux comparatifs des standards de performance

Comment interpréter les standards de production ?

Les performances maximales peuvent être atteintes uniquement si les conditions d’élevage des poules pondeuses sont parfaites, ce qui n’est pas réalisable sur le terrain.

C’est pourquoi les standards actuels sont établis à partir de conditions moyennes de terrain. Ils sont ainsi réalisables dans des conditions moyennes de management et d’environnement.

Toutefois, étant donné le potentiel génétique, supérieur aux objectifs de performance, les lots de pondeuses peuvent produire entre 20 à 30 œufs de plus que les standards, selon les conditions climatiques.

La rentabilité nutritionnelle

Tout cela n’influe pas sur la capacité d’ingestion des poules. Cependant, l’indice de consommation s’améliore grâce à une plus forte production de masse d’œufs. Dans les systèmes alternatifs, l’efficacité alimentaire est améliorée en raison d’une consommation et une activité plus importante qu’en cage, ce qui entraîne une augmentation de la masse d’œufs.

A ce jour, on ne sait pas à quel moment seront réactualisés les standards. Toutefois, avec les investissements de Lohmann dans les nouvelles technologies, nouveaux élevages au Canada, nouveaux équipements, ainsi que les tests dans les zones à conditions de vie spécifiques (Russie, Espagne, Colombie, par exemple), l’avenir de la génétique avicole semble assuré.