alimentation poules pondeuses

Les évolutions du secteur avicole et de l'élevage des poules pondeuses amènent à réfléchir sur l'alimentation la plus adaptée pour une meilleure productivité. L'usage des matières premières et des produits sains sont également des facteurs à prendre en compte.

Quelle alimentation pour les poules pondeuses ?

Pondu le 15/10/2018

La génétique est en progression

Les poules pondeuses sont très performantes lorsque elles sont dans les bonnes conditions. Le progrès génétique continuera à se développer à l’avenir afin que la filière œuf soit de plus en plus rentable. Des nouveaux outils comme la sélection génomique devraient permettre une augmentation du nombre d’œufs par poules et par conséquent une croissance du taux de ponte, ainsi que l’allongement des cycles.

Une meilleure compréhension de l’élevage

Afin de contribuer à cette augmentation, la phase d’élevage est très importante. Si les conditions sont de bonne qualité, le coût poulette par œuf sera moins cher grâce à l’augmentation de la productivité lors des phases de ponte. L’élevage et l’alimentation des poules pondeuses doit être étudié avant la phase de ponte afin d’obtenir des bonnes performances.

Qualité de coquille et augmentation de la durée de ponte

A l’avenir, pour utiliser tout le potentiel génétique des poules pondeuses, les éleveurs devront faire face au maintien de la qualité de la coquille d’œuf, en s’assurant que la quantité de calcium dans l’alimentation soit suffisante.

Alimentation : faire mieux avec moins ?

Forte ou faible teneur nutritive ?

Aujourd’hui, il existe une grande variabilité pour l’alimentation des poules, aussi bien pour les matières premières que pour la valeur nutritive des aliments. Une majorité de poules ne s’alimentent pas en fonction de leurs besoins nutritionnels, et par conséquent, souffrent de carences.

Selon la disponibilité des matières de production et les objectifs, la rentabilité d’un aliment à forte ou faible teneur nutritive, peut varier.

Le régime le plus répandu pour les poules est à base de maïs et soja. Cependant, ces aliments ne sont pas toujours utilisés, ce qui fait baisser les valeurs nutritionnelles en cas d’absence.

Toutefois, si les poules peuvent ajuster leur alimentation en fonction de leurs besoins nutritionnels, on obtient d’excellentes performances.

L’usage des matières premières

Le manque de disponibilité pour les matières premières empêche d’avoir des régimes réguliers. Cependant, il est possible de tester de nouvelles formules d’alimentation pour les pondeuses. C’est ainsi qu’on observe une tendance pour les matières premières telles que les insectes, larves et algues, ce qui permet de réduire la quantité des matières premières avec des coûts élevés, comme le soja ou les farines de poissons.

Une alimentation saine à partir d’éléments sains

La sécurité alimentaire est une priorité pour l’élaboration des repas dans les pays dits développés. Il est donc nécessaire d’avoir des matières premières saines pour la production d’œufs, viandes, lait, etc. Cela implique d’éviter toute contamination par une bactérie. C’est ainsi que l’hygiénisation des aliments s’apparente comme le nouveau défi à relever.

L’influence du bien-être sur les distributeurs de la filière œufs

Enjeu majeur dans l’élevage et la production d’œufs, le bien-être a un impact important sur les normes de production en lait, viande et œufs dans plusieurs pays. Dans l’alimentation des volailles, les additifs alimentaires avec une action antibiotique sont interdits.

Pour les poules pondeuses, le système en cage a été remplacé au profit des systèmes alternatifs pour un meilleur bien-être. Aussi le traitement des becs devient de plus en plus interdit en Europe.