Apport en calcium des poules pondeuses

Le marché hautement concurrentiel de la consommation d’œufs pousse les producteurs à accroître la production de leurs poules pondeuses. La LOHMANN BROWN joue gagnante dans cette compétition, grâce à ses cycles de ponte plus longs et à son pourcentage d’œuf de première qualité le plus élevé du marché...

NOUVELLE APPROCHE NUTRITIONNELLE DANS L’ALIMENTATION DES POULES PONDEUSES LOHMANN BROWN AU ROYAUME-UNIS

Pondu le 14/10/2019

Un marché de plus en plus exigent.

La consommation d’œufs au Royaume-Unis est une véritable « success story » avec une demande en augmentation de 3 à 4% par an. Cependant la concurrence entre les supermarchés à créé un marché hautement concurrentiel et les producteurs doivent se concentrer plus que jamais sur le coût de production à la douzaine.

La LOHMANN BROWN joue gagnante sur ce tableau, grâce à ses cycles de ponte plus longs et à son pourcentage d’œuf de première qualité le plus élevé du marché. Cependant pour les supermarchés, ceci doit être combiné avec une feuille d’audit irréprochable. La société de sélection LOHMANN TIERZUCHT a travaillé sur le sujet.

L’expertise et la technologie au service des poules pondeuses.

Grâce à la combinaison d’une méthode de sélection traditionnelle et à l’introduction de nouvelles technologies, LOHMANN TIERZUCHT a élaboré un panel de souche ponte incroyablement productive, produisant en moyenne 12 fois leur propre poids en masse d’œuf au cours d’un même cycle de production. « Lorsque nous visitons des élevages aux Pays-Bas ou en Allemagne, il n’est pas rare de trouver des troupeaux de 90 semaines, produisant encore un pourcentage élevé d’œuf de première catégorie » explique Kenny SHAW, directeur général de LOHMANN GB.  « Nos tests ont montré que certains oiseaux étaient capables de pondre jusqu’à 180 œufs au cours d’une même séquence. Ceci est excellent pour les producteurs et fait de la LOHMANN BROWN la poule la plus profitable du marché, mais le problème peut-être de savoir comment suivre le rythme nutritionnel des oiseaux ».

Une alimentation pensée en conséquence.

Les fabricants d’aliments ont réagi aux besoins des animaux en augmentant la densité énergétique et les spécificités des formules. Cependant, l’énergie n’est pas la seule condition requise pour obtenir une poule pondeuse LOHMANN hautement productive. L’équilibre des différents besoins alimentaires des oiseaux est également très important. Au fur et à mesure de l’augmentation de la densité énergétique des aliments, la teneur en céréale augmente, laissant moins de place aux autres matières premières « traditionnelles ».

Le niveau de fibre dans l’alimentation des poules pondeuses.

Les recherches de LOHMANN TIERZUCHT indiquent que garder une place dans les formules pour les fibres insolubles peut avoir d’énormes avantages pour les oiseaux. Robert Pottgueter, nutritionniste en chef chez LOHMANN TIERZUCT, a déclaré « Même dans la phase d’élevage, la fibre est bénéfique, elle aide au développement du tractus gastro-intestinale (GI) et à la capacité d’ingestion alimentaire. Elle est encore plus importante pour favoriser la santé intestinale, ralentir le transit des aliments dans le tractus GI...»

LOHMANN GB a pu l’expérimenter au cours des 12 derniers mois. Kenny Shaw a déclaré « Les poules LOHMANN sont si productives, qu’il leur est parfois difficile de satisfaire tous leur besoins. Pour la poule, la production est la priorité, et nous avons pu constater dans quelques cas des pertes de plumes chez la LOHMANN BROWN. Nous avons eu de nombreuses discussions à ce sujet avec les éleveurs et Robert Pottgueter était convaincu que la faible teneur en fibre de certains régimes alimentaires modernes ne convenaient pas aux souches LOHMANN. »

En conséquence, certains de nos clients de longue date, ont testé l’utilisation de niveau de fibre compris entre 4,5 et 5% dans les formules pondeuses. Les résultats ont été rapides et spectaculaires, les oiseaux ayant perdu quelques plumes ont montré une repousse après 6 semaines et les animaux ayant reçu un régime riche en fibre à partir de la 16° semaine, conservant un emplument absolument parfait. Ces résultats sont une excellente nouvelle pour les producteurs, qui peuvent maintenir des cycles de ponte plus long, grâce à une meilleure qualité de coquille que n’importe quelle autre souche sur le marché ».

Robert Pottgueter a ajouté « Bien-sûr une bonne structure d’aliment avec un peu de blé entier et un profil équilibré en acides aminés sont important, mais ce sont des facteurs normaux. Une matière première à faible valeur nutritionnelle, telle que la fibre, peut aussi avoir un impact bénéfique sur les oiseaux et leur production. Le niveau de fibre peut être augmenter grâce à des produits à base de lignocellulose disponibles sur le marché et à des matières premières plus traditionnelles comme l’orge, l’avoine, le tournesol ou le colza. L’augmentation du niveau de fibre dans l’aliment peut parfois nécessiter l’ajout d’huile pour maintenir le niveau énergétique. Le niveau de fibre réduirait le risque de syndrome de foie gras chez les poules pondeuses à fort potentiel et rendrait l’aliment plus appétant en agglomérant les fines particules… »

Les souches LOHMANN : une success story bien en marche.

« C’est un tel succès pour les producteurs utilisant les souches LOHMANN, que nous voulons nous assurer que tous les autres producteurs au Royaume-Unis et en Irlande sachent comment en tirer profit ». LOHMANN GB commencera bientôt une tournée de présentation pour aider les fabricants d’aliments et les producteurs à mieux appréhender les avantages des régimes riches en fibre pour les souches LOHMANN.

Si vous souhaitez rapidement davantage d’informations, votre responsable technique local se fera un plaisir d’analyser la situation avec vous. Il suffit de l’appeler pour qu’il vous rende visite.

Avec la participation amicale de David Scott, cet article a été publié dans “Ranger Magazine” en Mai 2018