oeufs blancs lohmann

Vous êtes plutôt œuf brun ou blanc ? Selon les pays et les habitudes traditionnelles la consommation d’œufs semble de pas être la même. Une chose est sûre, il n’y a pas de différence de qualité interne entre les œufs bruns, blancs ou teintés.

Blanche ou Brown ? Telle est la question.

Pondu le 07/11/2019

Un œuf de 1° choix se caractérise par une qualité interne aussi bonne que la qualité externe de sa coquille. Cela signifie que la coquille doit être propre et suffisamment solide pour résister aux différentes étapes de calibrage et de transport, tout particulièrement sur les dernières semaines de production. Outre ces critères de qualités de coquille et de poids d’œufs adéquats, la couleur de la coquille est également un paramètre important pour le consommateur.

La couleur de la coquille varie énormément d’une race à l’autre et est déterminée par les pigments. Ces pigments sont sécrétés par l’oviducte au dernier stade de la formation de l’œuf. Il n’y a pas de différence majeure au niveau de la qualité interne des œufs entre les œufs bruns, blancs ou teintés.

Une préférence culturelle ?

Les consommateurs de différents pays du monde montrent toutefois des préférences distinctes pour une couleur de coquille particulière. Ces préférences semblent être davantage définies par les habitudes traditionnelles et culturelles de chaque pays.

Par exemple, alors que quasiment 100% des consommateurs des pays d’Amérique du nord ou du Mexique préfèrent les œufs blancs, la consommation d’œuf bruns dans les pays Africain atteint presque 90%. La situation en Europe est plus ou moins similaire. De nombreux pays d’Europe comme le Portugal, la Grande-Bretagne ou la Hongrie consomment quasi exclusivement des œufs bruns. Les pays Scandinave où la demande d’œufs blancs est la plus forte, font exception. Les consommateurs d’autres pays européens, tel que la Russie, l’Allemagne, les Pays-Bas ou la Grèce, consomment les deux.

répartitionoeuf_bruns_blancs_europe

Figure 1 : Répartition des œufs bruns et blancs sur le marché Européen.

 

Cette situation change complètement quand lorsque l’on considère les principaux producteurs d’œufs en Asie, tels que la Chine et le Japon. En chine près de 70% de la production est en œufs bruns et 5% seulement en œufs blancs. Les 25% restant sont en œufs teintés. Il est intéressant de noter que la production d’œufs teintés en Chine, dépasse à elle seule la totalité de la production d’œuf des Etats-Unis.

Il est important de savoir que ces statistiques pour différents pays évoluent dans le temps et ne sont donc pas constantes. Il n’en reste pas moins que la proportion d’œufs blancs et bruns consommée dans le monde est d’environs 50:50.

percentage_brown_white

Figure 2 : Répartition des œufs bruns et blancs dans le monde.

Le marché de l’œuf au Moyen-Orient.

Le marché de l’œuf dans les pays du Moyen-Orient a été soumis à différentes crises et défis depuis de nombreuse années.

Les conflits dans cette région, en dehors des épidémies de maladie telles que l’Influenza aviaire ou la maladie de Newcastle, font partie des principaux défis de ce grand marché de l’œuf. Les principaux acteurs du marché du Moyen-Orient sont toujours plus ou moins les mêmes et parmi lesquels la Turquie, l’Iran, l’Arabie Saoudite et le Pakistan. La Turquie exporte 30% de sa production vers les pays voisins. En Turquie près de 80% de la production est en œufs bruns et les 20% restant sont en blancs. La préférence pour une certaine couleur d’œuf dans cette région montre un schéma similaire à celui décrit pour le reste du monde. En Iraq par exemple, l’on consomme principalement des œufs bruns, à l’exception de certaines zones dans le nord du pays où l’on préfère les œufs blancs. En revanche le Pakistan et l’Iran consomment exclusivement des œufs blancs, même si ce schéma change petit à petit pour l’Iran.

Premiers reproducteurs bruns sur le marché iranien.

Pour la première fois, la société Toyoor Nasim, a décidé d’importer sur le marché iranien un troupeau de parentale de souche LOHMAN BROWN LITE. En dehors des grandes sociétés d’intégration dans le secteur avicole, il existe encore certaines sociétés familiales privées très actives. Toyoor Nasim en est l’un des meilleurs exemples. Elle est dirigée par son propriétaire et directeur général, M. Khorazanizadeh, dont les fils sont les directeurs de production. Leur troupeau de reproducteur est entré en production il y a quelques semaines et vendent des poussins bruns d’un jour de grande qualité. Par conséquent, le marché iranien ne sera bientôt plus blanc à 100%. Seul l’avenir nous dira dans quelle mesure la couleur de la coquille de l’œuf changera sur ce marché ou dans d’autres pays du monde.

Quel que soit la couleur, un fait reste inchangé : La question n’est pas la couleur, mais l’œuf lui-même. Un œuf est un œuf et c’est l’un des aliments les plus nutritifs et les plus précieux de la terre.

Lohmann se tient à votre disposition pour toute information complémentaire. Contactez nous dés maintenant.